La Mauresse de Moret - L'énigme de la fille noire de Louis XIV | Les Coulisses de l'Histoire
16246
post-template-default,single,single-post,postid-16246,single-format-standard,ajax_updown,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.6.2,vc_responsive

17 Avr La Mauresse de Moret – L’énigme de la fille noire de Louis XIV

La reine accouche d’un bébé noir

index

La reine Marie-Thérèse par Charles et Henri Beaubrun

Le 16 novembre 1664 au matin, la reine Marie-Thérèse, la femme de Louis XIV, est en train d’accoucher dans une chambre du Louvre. De nombreux dignitaires sont présents comme il est de coutume pour les naissances royales afin d’éviter toute substitution. Lorsque le bébé naît, l’abbé de Gordes, l’aumônier de la reine s’évanouit, le duc d’Orléans, le frère du roi est pris d’un rire nerveux relayé ensuite par l’assistance. La raison de ces comportements étranges réside dans le fait que le bébé est noir. La duchesse de Montpensier, la cousine du roi, qui n’était pourtant pas présente à l’accouchement mais relate ce que lui avait raconté son oncle, écrit dans ses mémoires « La fille, dont elle était accouchée, ressemblait à un petit Maure ».

La petite fille est prénommée Marie-Anne de France et les rumeurs très tôt la désignent métisse et plus précisément « mauresse » du féminin de maure (nom des populations arabo-berbères peuplant le Maghreb.

Cet adultère royal n’étant pas permis, les médecins et l’entourage de la reine tentent d’étouffer ces rumeurs en expliquant la couleur de la peau par différentes causes :

  • La reine aurait mangé trop de chocolat durant sa grossesse (c’est d’ailleurs la reine qui a importé le chocolat en France au moment de son mariage).
  • La reine avait un nain à son service (comme ça se faisait beaucoup au XVIIème siècle particulièrement à la cour d’Espagne, d’où venait la reine). Ce jeune serviteur attaché à la maison royale était noir et s’appelait Nabo. Le chirurgien de la cour Félix affirme à Louis XIV qu’un simple regard appuyé lancé par un homme noir suffit à expliquer le phénomène, ce à quoi Louis XIV aurait répondu «Il faut qu’il ait eu le regard bien pénétrant ». Et puis au fur et à mesure, l’idée que la reine, pourtant reconnue comme un modèle de vertu et de dévotion ait pu être infidèle au roi commence à germer.
  • A la lumière des connaissances médicales modernes, certains historiens parlent aujourd’hui de cyanose, symptôme clinique donné à la coloration bleutée que prennent la peau et les muqueuses lorsque le sang est désoxygéné.

Toujours est-il, que Nabo, le prétendu amant noir de la reine, disparait de la cour peu de temps après. Il fut probablement embastillé. Certains voient même en lui l’identité de l’homme au masque de fer, mais nous touchons ici  à un autre mystère de l’Histoire.

Quant à la petite Marie-Anne de France elle est déclarée officiellement morte le 26 décembre 1664 et son corps est inhumé à la basilique de Saint-Denis.

La thèse survivantiste

Mais Saint-Simon prétend dans ses mémoires que l’enfant ne serait pas mort et que le premier valet de chambre du roi Alexandre Bontemps l’aurait envoyé dans le couvent Notre-Dame-des-Anges de bénédictines à Moret-sur-Loing, non loin de Fontainebleau.

Le vendredi 30 septembre 1695, au couvent de Moret, une jeune femme noire prononce ses vœux. Elle prend le nom de sœur Louise-Marie de sainte-Thérèse. La famille royale et une partie de la cour assistent à l’événement, fait improbable pour une religieuse lambda. Et par conséquent, la rumeur sur l’appartenance de la religieuse à la famille royale repart de bon train, d’autant plus que Mme de Maitenon, seconde épouse de Louis XIV lui rend des visites régulières et s’intéresse à son sort, faisant naître chez la nonne elle-même un sentiment d’orgueil et d’importance.

Et si la Mauresse de Moret était la fille de Louis XIV?

Voltaire qui rend visite à la religieuse en 1716 est frappé par sa ressemblance avec Louis XIV. Il écrit dans Le siècle de Louis XIV : « On soupçonna avec beaucoup de vraisemblance, une religieuse de l’abbaye de Moret d’être la fille de Louis XIV. Elle était extrêmement basanée et d’ailleurs lui ressemblait »

Une autre hypothèse naît donc de la plume de Voltaire. Le bébé de Marie-Thérèse serait bien mort à l’âge d’un mois et la mauresse de Moret serait le fruit d’une des nombreuses infidélités du roi, celle qu’il aurait eu en 1675 avec une comédienne noire qui avait été vendue enfant au premier comédien de Louis XIII.

Toute sa vie, la religieuse reçut la visite de hauts personnages de la cour et une pension indirecte de 300 livres par le roi. Elle mourut aux alentours de 1731, persuadée de sa haute naissance. Voltaire écrit : « Mme de Maintenon voulant inspirer plus de modestie à cette religieuse, fit ce qu’elle put pour lui ôter l’idée qui nourrissait sa fierté. Et la religieuse lui répondit « Madame, la peine que prend une dame de votre élévation, de venir exprès ici me dire que je ne suis pas fille du roi, me persuade que je le suis ».

Une autre théorie avancée par la reine Marie Leszcynska, épouse du roi Louis XV des années plus tard veut que la religieuse ne soit pas du tout de sang royal. Elle serait la fille de deux Maures qui travaillaient à la ménagerie royale. L’enfant aurait été confié à Mme de Maintenon qui l’aurait placée au couvent. En grandissant, la Mauresse aurait affabulé cette haute naissance pour justifier le mystère autour de ses origines et l’attention qu’on lui portait.

Quoi qu’il en soit, la Mauresse de Moret reste l’un des grands mystères de l’Histoire de France.

No Comments

Post A Comment