Barbie ou l'extraordinaire épopée d'une poupée star | Les Coulisses de l'Histoire
16390
post-template-default,single,single-post,postid-16390,single-format-standard,ajax_updown,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.6.2,vc_responsive

19 Juin Barbie ou l’extraordinaire épopée d’une poupée star

Barbie-affiche

Affiche de l’exposition « Barbie » au musée des arts décoratifs

En ce moment et jusqu’au 18 septembre 2016 se tient au Musée des Arts Décoratifs une exposition sur la poupée Barbie; l’occasion pour moi de retracer l’histoire de cette poupée star. Certains savent déjà que Barbie me tient particulièrement à cœur puisque je lui ai consacré mon sujet de mémoire de Master. Mais je ne vous ennuierai pas ici avec des considérations marketing, sémantiques ou sémiologiques sur la célèbre pin-up. Place à l’Histoire de la plus célèbre des poupées.

Quelques chiffres au préalable (Source : Mattel)

La poupée Barbie est le jouet le plus vendu au monde. Quelques chiffres témoignent de ce succès planétaire : plus d’un milliard de poupées ont été vendues depuis 1959, ce qui fait une moyenne de trois poupées achetées chaque seconde dans le monde. Elle est commercialisée dans plus de 150 pays. En France, une Barbie se vend en moyenne toutes les sept secondes. Si l’on mettait bout à bout le milliard de poupées vendues depuis sa création en 1959, elles feraient presque dix fois le tour de la Terre. Enfin, la poupée Barbie détient à elle seule près de la moitié du marché de la poupée mannequin.

Petit retour en arrière

C’est Ruth Handler, la femme d’Elliot Handler, co-fondateur de Mattel, qui conçoit la poupée Barbie et qui lui donne le diminutif du prénom de sa fille Barbara. Ruth observe souvent sa fille jouer avec des poupées en papier à qui elle attribue des rôles d’adultes. Elle cherche alors à concevoir une poupée mannequin en trois dimensions, dans laquelle sa fille pourrait se projeter.

A l’époque, le marché de la poupée adulte n’existe pas. Ruth Handler, femme d’affaires américaine, est donc à l’origine d’une véritable révolution dans l’industrie du jouet. En effet, Barbie apporte un souffle novateur dans le monde de la poupée. Elle symbolise une rupture historique. Avec elle, la poupée passe d’un jeu de maternage – traditionnellement associé à la représentation du poupon, dont la petite fille incarne la maman – à une nouvelle dimension. Pour la première fois, Barbie fait jouer la petite fille à « quand je serai grande ». Jouer avec Barbie, c’est se projeter dans le monde des adultes.

1959barbie-4016ee0

La première Barbie

Vêtue d’un maillot de bain bustier, zébré noir et blanc, Barbie est présentée le 29 mars 1959 à la Foire du Jouet de New-York. Dès son apparition, Barbie se développe autour de la thématique de la séduction. Elle a une queue de cheval blonde, une taille de guêpe, des hanches étroites, une poitrine bien dessinée et une silhouette longiligne. Elle mesure 29 cm. Elle a la peau très pâle et des traits européens. Ses yeux sont maquillés d’un trait d’eye-liner. Son regard est dirigé vers le bas, signe d’une époque où la gente féminine reste invariablement soumise au jugement masculin. Il faudra attendre 1971, avec Barbie Malibu pour que Barbie nous regarde enfin dans les yeux.

Si sa sexualité provocante choque alors l’Amérique pudibonde, Barbie et ses accessoires rencontrent très vite le succès auprès des enfants. Lors de sa première année de production, près de 350 000 poupées sont vendues en Amérique, au prix de 3$ l’unité. Barbie fait son apparition en France à l’occasion de la Foire du Jouet de Lyon en 1963. L’aspect pin-up de la poupée choque un peu les parents français, mais les petites filles sont conquises.

Un univers autour de Barbie

Afin de nourrir les scenarii créés par les petites filles, Ruth Handler crée au fil des années de nombreux personnages pour entourer Barbie. Ken, son petit-ami est le premier à voir le jour en 1961. Puis viennent les membres de la famille et les amis. Barbie a 5 soeurs : Skippe Stacie, Shelly, Krissy et une sœur encore bébé, Trissy. Elle a aussi un frère, Todd et au moins deux cousines. Un véritable story-telling voit le jour autour de la pin-up. Par exemple, en 2004, elle quitte Ken, pour Blaine, un surfeur australien. Mais Ken parvient à la reconquérir en 2011, à l’occasion de ses 50 ans. Tout est bien qui finit bien.

Le secret de sa longévité ? Le reflet de la société qu’elle représente

Dès ses premières années, Barbie se veut l’emblème de la société. Ruth Handler souhaite en faire l’incarnation de la jeunesse américaine. Barbie suit toujours la mode, allant jusqu’à l’anticiper parfois. Elle change de look et d’apparence au fil du temps pour coller au plus près à l’image de la société. Par exemple, dans les années 60, elle adopte la coupe de cheveux de Jackie Kennedy, symbole même de l’élégance. Barbie devient ainsi très vite une figure majeure dans la culture populaire.

barbie-par-annee

Pour se conformer à la mode et aux tendances, le visage de Barbie est régulièrement redessiné (en moyenne tous les 7 ans en fonction des tendances). A ce jour, Barbie compte une dizaine de visages différents.  Son corps aussi est régulièrement modifié. Vers 1967, la mobilité de Barbie est travaillée pour s’accorder aux danses de l’époque (le twist). Ses cheveux deviennent plus longs. En 1970, la nouvelle mobilité de Barbie évoque la liberté du corps revendiquée à cette période. En 1976, Mattel retravaille la tête pour lui donner un air plus disco. Dans les années 90, les dimensions hors normes de Barbie sont à nouveau modifiées. D’un aspect plus ordinaire, moins sexy, plus proche des petites filles, elle s’adapte à l’évolution des représentations de l’idéal féminin de l’époque. Tout dernièrement, début 2016, Mattel a lancé 3 nouvelles déclinaisons de taille et de mensuration différentes pour rebooster ses ventes. Les versions « ronde », « petite » ou « grande » viennent ainsi s’ajouter à l’habituelle silhouette longiligne. Autre nouveauté, la Barbie version 2016 est disponible en 7 couleurs de peau différentes. Fini le diktat de la minceur et de la blancheur !

Une Barbie est programmée 2 ans à l’avance et exige un travail de collaboration entre Mattel et des bureaux de stylisme qui déterminent les tendances à donner au nouveau concept. Par ses renouvellements, Barbie donne l’impression d’être toujours à la mode.

Barbie une icône paradoxale

13450067_629248883894582_2598756432493853476_n

Barbie habillée par Christian Louboutin

Barbie a exercé plus d’une centaine de métiers depuis sa création : institutrice, hôtesse de l’air, chirurgienne, présidente, joueuse de tennis, soldat (dont l’uniforme a dû être soumis à l’approbation du Pentagone), elle a même été la première femme astronaute des Etats-Unis, 3 ans avant que Neil Armstrong ne pose le pied sur la lune. Femme de caractère, elle n’a pas besoin d’un homme pour l’entretenir. Même si elle a petit ami en la personne de Ken, ce dernier passe toujours au second plan. Loin d’être une figure patriarcale, il n’est que le faire-valoir de Barbie. Véritable star avant l’heure, Barbie est habillée au fil des années par les plus grands couturiers : Oscar Dela Renta, Christian Dior, Karl Lagarfeld, Chistian Louboutin. Et de nombreux artistes trouvent en elle une source d’inspiration, tel Andy Warhol qui fait son portait en 1985.

Et pourtant, Barbie ne cesse de provoquer l’ire des associations féministes. Dans les années 1990, les petites phrases enregistrées que débite la poupée (« Allons au bal masqué! », « J’ai un rendez-vous avec Ken », « J’adore le shopping! »…) font un tollé. La réplique, « c’est dur les maths! », met très en colère l’Association des femmes universitaires et l’Association des professeurs de mathématiques. En 2014, Mattel sort un livre dans lequel Barbie devient ingénieur informaticienne, mais doit demander de l’aide à des garçons pour coder…La marque a depuis présenté ses excuses et retiré l’ouvrage de la vente.

La dernière polémique en date

La dernière controverse concerne une poupée baptisée « Hello Barbie » commercialisée aux Etats-Unis depuis décembre 2015. Véritable jouet connecté, la poupée dispose d’un microphone intégré et peut se connecter à internet via Wifi ou Bluetooth afin de pouvoir échanger avec l’enfant. Comment ça marche? Les paroles prononcées devant la poupée sont enregistrées et envoyées sur des serveurs dans le Cloud. Ensuite, un logiciel de reconnaissance vocale analyse les paroles afin que la poupée réponde quelque chose d’adapté.

Des associations de consommateurs s’inquiètent quant à la confidentialité des échanges, d’autant que ces enregistrements des propos tenus par l’enfant doivent être stockés pendant 2 ans. Le groupe Campaign for a commercial-free childhood, a  lancé une pétition afin qu’elle soit retirée du marché.

Les Barbie Collector

Malgré les critiques dont elle est toujours la cible, Barbie est devenue au fil des années une véritable icône. Elle prend régulièrement les traits de personnalités en vue d’être commercialisée en versions collector. Grace Kelly, Laure Manaudou, Marilyn Monroe, Cher, Audrey Hepburn, Beyoncé, Kate Middleton et le prince William, Angela Merkel ou encore Robert Pattinson sont autant de célébrités a avoir obtenu la récompense suprême : voir ses traits associés à une Barbie ou à un Ken.

Quand Barbie rencontre la Grande Histoire

13510792_629250607227743_8783263590976466366_n

                          Barbie Marie-Antoinette

Même des personnages historiques se sont vus offrir une seconde vie sous la forme d’une Barbie, à l’instar de Jeanne d’Arc, l’impératrice Sissi, Marie-Antoinette ou encore Elisabeth Ière d’Angleterre. Comme quoi, le monde merveilleux de Barbie, régulièrement égratigné par les controverses, est loin d’avoir perdu son pouvoir d’attraction.

No Comments

Post A Comment