Quelle est l'origine de la haute coiffe bigoudène? | Les Coulisses de l'Histoire
16666
post-template-default,single,single-post,postid-16666,single-format-standard,ajax_updown,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.6.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.6.2,vc_responsive

09 Sep Quelle est l’origine de la haute coiffe bigoudène?

Et si Louis XIV était à l’origine d’un des symboles folkloriques de la Bretagne actuelle?

 

En 1674, Louis XIV, âgé de 36 ans, règne sans partage sur la France. Alors en guerre contre la Hollande, le roi a besoin d’argent. Il presse son ministre des Finances  Jean-Baptiste Colbert de lui en trouver.

Ce dernier décide d’augmenter les impôts mais aussi d’en inventer d’autres parmi lesquels une taxe sur le papier timbré. Désormais, tous les actes notariés susceptibles d’être utilisés en justice, comme les testaments et les contrats de vente, devront être timbrés. Cette mesure, décidée sans concertation et sans l’aval des états de la province de Bretagne entraîne une vague de protestations dans la région dès le mois d’avril 1675. Rappelons que la Bretagne, récemment rattachée à la France depuis 1532, connaissait jusqu’alors un régime d’exemptions et de libertés (elle n’était pas redevable de la gabelle notamment).

Un premier soulèvement a lieu à Rennes le 3 avril. Une nouvelle émeute a lieu le 18 avril, qui se propage le lendemain à Saint-Malo. Le 23 avril, Nantes se soulève à son tour. D’autres villes s’agitent en mai parmi lesquelles Guingamp, Fougères, Dinan et Morlaix. L’exemple des villes est suivi par les campagnes de Basse Bretagne.

Ces soulèvements antifiscaux prennent une dimension anti-nobilaire lorsque des insurgés veulent forcer les seigneurs à renoncer à leurs droits seigneuriaux. Cette révolte spécifique prend le nom de révolte des bonnets rouges car les insurgés portaient des bonnets bleus ou rouges selon leur région. Ils rédigent notamment un « code paysan », préfiguration par son contenu des futurs cahiers de doléances sous le règne de Louis XVI.

Bien évidemment ces mouvements de contestation de l’autorité du roi et de l’ordre social ne restent pas impunis.

Chapelle Saint-Philibert à Plonéour Lanvern – Ackles29 – CC BY SA

Au nom du roi Louis XIV, le duc de Chaulnes ordonne dès le mois d’août 1675 une sévère répression en Pays Bigouden : des insurgés sont pendus, d’autres sont envoyés aux galères. Les cloches qui avaient sonné le tocsin pour mobiliser les paysans sont descendues et une demi-douzaine de clochers sont abattus à coups de canons. Certains n’ont jamais été reconstruits tel le clocher de Plonéour-Lanvern, aux environs de Pont-l’Abbé. La légende veut que les femmes écartées des émeutes aient apporté leur soutien aux paysans en arborant de grandes coiffes (bigouden en breton) symbolisant les édifices détruits. De cet événement serait ainsi née la haute coiffe en dentelles du pays Bigouden, devenue de nos jours l’un des symboles folkloriques de la Bretagne.

 

Crédit photo de couverture : XIIIfromTOKYO – CC BY SA

5 Comments
  • Chris
    Publié à 22:11h, 09 septembre Répondre

    Surprenant et très intéressant, j’attends le prochain article avec impatience.

  • Perron
    Publié à 10:19h, 13 septembre Répondre

    Pas vrai! Les hautes coiffés ont commencé à monter dès 1900 pour s arrêter d évoluer dans les années 50.! C est une légende !

  • Olivier Dinant
    Publié à 10:56h, 13 septembre Répondre

    Cette triste page de l’Histoire comme origine de la hauteur de la coiffe bigoudène est une légende très connue. Cependant, la dite coiffe n’aura grandi que progressivement et n’aura atteint cette taille que tardivement, milieu du XX° siècle pour ensuite lentement disparaître … (Sauf bien entendu dans les Cercles toujours bien actifs en Bretagne)

  • Pencrec'h
    Publié à 11:36h, 13 septembre Répondre

    Une belle légende mais seulement une légende : nos grands mères auraient attendues plus de 200 ans pour faire grandir leurs coiffes ? La coiffe à diminuée fin 19e siècle pour augmenter vers 1910.

  • Damien Le Gall
    Publié à 12:27h, 13 septembre Répondre

    Bien sur ceci n’est qu’une légende, à ne pas prendre au sérieux donc, les grandes coiffes n’apparaissent en pays bigouden qu’à partir du XXème siècle..

Post A Comment